Utiliser un langage et une communication non verbale que les élèves comprennent.

1. Utiliser des mots précis et concrets pour décrire le comportement :
  • Utiliser des mots concrets durant l’énoncé des règles, dans la mesure du possible.
  • Expliquer les mots abstraits avec des actions et des jeux de rôles. Les mots suivants peuvent être trop abstraits pour les élèves et il faut peut-être les enseigner explicitement: attendez, soyez responsable, commencez, nettoyez, choisissez, demandez de l’aide, regardez.
  • Utiliser des règles suffisamment précises pour la plupart des élèves des écoles élémentaires comme :
    • Mettez votre travail terminé sur mon bureau.
    • Ne bousculez pas ou ne touchez pas les autres élèves.
   
2. Tenir compte de la formulation des consignes et des corrections :
  • Lorsque les élèves se conduisent mal, expliquer deux fois au maximum pourquoi ce comportement est inapproprié. Ne pas répéter les consignes ou essayer de raisonner. Les élèves peuvent « se renfermer » si l’on parle trop.
  • Éviter d’utiliser des questions rhétoriques lors des consignes. Utiliser des énoncés tels que « S’il te plait, mets-toi au travail. » au lieu de « Pourrais-tu commencer ton travail? »
   
3. Tenir compte des aspects non verbaux de la communication :
  • S’assurer que les élèves sont attentifs avant de donner des consignes et d’enseigner.
  • Lors des consignes, se tenir debout ou assis près des élèves.
  • Utiliser une voix calme.
  • S’assurer que les élèves reçoivent un délai suffisant pour obéir aux consignes ou répondre aux questions. Les élèves ayant des difficultés à traiter l’information ont souvent besoin de plusieurs secondes à une minute pour traiter l’information. La répétition des consignes durant ce délai interrompt le traitement initial.
  • Éviter de poser des questions lorsque la réponse ne résout pas un problème. Par exemple, si deux élèves ont eu une altercation dans la cour, peu sera accompli en essayant de déterminer qui a commencé et ce qu’il a fait.
   
4. Utiliser des indices visuels pour améliorer la communication :
  • Utiliser des minuteries, des sonnettes et des chronomètres pour montrer aux élèves les moyens physiques et concrets de mesurer le temps.
  • Fournir aux élèves des graphiques simples ou des listes de vérification des étapes à accomplir avec un espace pour cocher les étapes terminées.
   
5. Enseigner intentionnellement les aptitudes à réguler le comportement et les émotions :
  • Donner aux élèves des occasions d’aider afin qu’ils se sentent valorisés en tant que membres de la classe.
  • Encourager les élèves à utiliser un monologue intérieur positif (p.ex., « Je peux le faire. » « Je suis capable de faire attention en ce moment » « Je peux comprendre ça. »
  • Offrir et enseigner une réaction physique prédéterminée pour la substituer aux réactions inappropriées impulsives telles que les comportements agressifs. Essayer de faire correspondre le mode comportemental de réponse à changer avec le nouveau comportement de substitution.
   

Exemple

Quand il est frustré, Kevin dit des choses qui sont inappropriées et qui lui causent des problèmes. Les modalités de comportement consistent donc à « répondre verbalement » et le comportement de substitution pourrait consister à écrire le scénario d’une série de mots à utiliser et à répéter. Kevin pourrait dire: « Ça me dérange et je n’aime pas ça. » Si les modalités de comportement consistent à frapper les autres, alors il est important de développer une réponse alternative qui utilise ses mains.

   

La technique inspirée de la tortue

Tortue

1. Parler avec l’élève au sujet de la tortue
  • Elle a des forces (elle est lente et en persévérant, elle a quand même gagné la course contre le lièvre);
  • La tortue réussis parce qu’elle prend un pas à la fois jusqu’à ce que la tâche soit terminée;
  • Elle a une carapace dure et un intérieur tendre;
  • Elle peut entrer dans sa carapace pendant un certain temps pour en ressortir plus forte.
2. Démontrer la technique de la tortue
  • Mains jointes, doigts entrelacés et les pouces sortis;
  • Se calmer en soufflant doucement sur les quatre pattes de la tortue (les doigts), ainsi que la tête (les pouces) pour rafraichir la tortue.
3. Pratiquer à faire la technique de la tortue
  • Au début, pendant les temps calmes;
  • Ensuite, en imaginant des moments bouleversant et lorsqu’il commence à être dérangé;
  • Pour finalement pouvoir s’en servir lorsqu’il est réellement bouleversé.
   
6. Enseigner, répéter, servir de modèle et encourager l’usage.

L’apprentissage intentionnel efficace des aptitudes à réguler le comportement et les émotions comporte quatre aspects :

  • Dire (donner des instructions verbales) – ce qui pourrait consister à donner un scénario écrit de ce qui doit être dit ou fait;
  • Comparer le comportement inapproprié avec la réponse comportementale recherchée;
  • Démontrer et modeler le comportement recherché, puis chercher des occasions de modeler ce comportement ailleurs dans la classe. Ainsi, l’enseignant doit démontrer ce comportement de temps en temps, dans la classe, lors de situations frustrantes où elle pourrait se trouver. Ceci « normalise » également le comportement pour tout le monde dans la salle de classe;
  • Fournir des occasions de s’exercer et de faire des jeux de rôles, avec de la rétroaction. Une fois les compétences acquises, s’exercer dans des situations de la vie réelle. Parfois, cela signifie la mise en place de situations légèrement stressantes ou « d’évènements déclencheurs » potentiels pour lesquels le comportement peut être indiqué et pratiqué. La pratique guidée est la clé de la réussite de la substitution de comportements indésirables par d’autres comportements plus appropriés. Il faut accompagner l’élève à plusieurs reprises dans la recherche du comportement désiré lorsque l’évènement déclencheur ou la situation dérangeante se produit. Le but est de s’exercer à adopter le nouveau comportement jusqu’à ce qu’il devienne une routine... et puis de continuer à s’exercer jusqu’à ce qu’il devienne une habitude.