Stratégies pour aider à gérer les émotions, minimiser ou remplacer un comportement inapproprié.

1. Examiner comment certains troubles du comportement peuvent être liés au niveau de développement :

  • Comprendre qu’un comportement hors de contrôle ou le fait de se renfermer sont des façons de communiquer des sentiments ou de la frustration. Observer, évaluer et, si possible, adapter les situations.
  • Tenir compte du développement des élèves plutôt que de leur âge chronologique lors de la planification pour les aider à faire face aux difficultés émotionnelles et au manque de comportement.
  • Continuer à fournir une structure et un soutien externe avec un apprentissage et une routine quotidienne qui sont appropriés au développement afin d’aider les élèves à gérer leurs émotions et leur comportement.
 

2. Aider les élèves à acquérir des aptitudes d’autogestion en leur enseignant des stratégies qui leur permettront de résister lorsqu’il y a trop de stimulation ou d’anxiété en raison de la surcharge sensorielle. 

  • Enseigner aux élèves et mettre en œuvre des moyens pour résister aux sentiments lorsqu’il y a trop de stimulation. Enseigner les techniques appropriées pour aider à se calmer et à se concentrer.
  • Aider les élèves à déterminer les moments les plus difficiles de la journée et les situations qui les mettent mal à l’aise. Travailler avec eux pour les aider à savoir comment éviter les stimulations excessives.
  • Enseigner aux élèves le nom des différents sentiments et leur donner les moyens de contrôler leurs réactions comportementales. Par exemple, fournir un scénario qui les aide à déterminer les sentiments et les étapes requises pour se calmer.
  • Utiliser des indices visuels et des images pour aider les élèves à identifier et à communiquer leurs sentiments et à analyser leur intensité.
  • Enseigner aux élèves plus matures à être conscients des signes personnels lorsqu’il y a trop de stimulation. Par exemple, quand un élève est agité parce qu’il y a trop de bruit dans la salle, le rencontrer pour discuter de ses sentiments. Demandez-lui ce qu’il pense et comment il se sent et lui expliquer que les symptômes physiques indiquent qu’il devrait demander de l’aide ou se déplacer dans un endroit plus calme.
  • Préparer un plan d’action pour les élèves qui deviennent agités. Par exemple, si le niveau d’activité dans la salle est trop intense, un élève du secondaire pourrait sortir de la classe tranquillement pour aller à la bibliothèque ou un autre endroit supervisé.