Stratégies visant à gérer le traitement sensoriel

Les stratégies suivantes visent à réduire la surcharge sensorielle pour travailler avec les élèves : 

La stimulation tactile (le toucher)

  • Être conscient de l’hypersensibilité aux vêtements: couper les étiquettes de tous les vêtements qui peuvent irriter la peau. Suggérer que les élèves portent des pantalons de survêtement au lieu de jeans et retournent leurs chaussettes à l’intérieur si les coutures sont irritantes. Les vêtements en tissu doux sont plus confortables pour les enfants très sensibles.
  • S’assurer qu’il y a un espace suffisant entre les élèves durant les activités où il est possible de se bousculer.

La stimulation auditive (l’ouïe)

  • Parler d’une voix douce. Un système FM dans la classe peut être bénéfique.
  • Faire assoir l’élève loin de bruits gênants tels que la porte, les ventilateurs et le taille-crayon.
  • Réduire le volume de la radio, la télévision, etc.
  • Autoriser le port d’écouteurs à des moments précis durant la classe pour bloquer les bruits gênants.
  • Écouter de la musique avec une lente pulsation rythmique régulière pendant les heures de travail indépendant ou les transitions au cours de la journée. La musique peut calmer et apaiser les élèves.
  • Aménager des endroits calmes dans la salle de classe.
  • Mettre du tapis sur le sol ou une partie du sol, afin de réduire le niveau de bruit. Le tapis doit être uni ou de couleur neutre de sorte à ne pas être visuellement distrayant.
  • Mettre des balles de tennis ou des morceaux de tapis aux extrémités des pieds de tables ou de chaises pour réduire le bruit que font les élèves en déplaçant leurs pupitres et leurs chaises.
  • Utiliser des carreaux acoustiques pour réduire la quantité de son réfléchie du plafond dans la salle de classe.
  • Noter tous les bruits qui sont gênants et prendre des mesures pour les réduire, par exemple, un bourdonnement comme celui des lumières et des tuyaux de chauffage, les bruits de la circulation automobile et les bruits provenant des autres classes.
  • Être à l’écoute des élèves qui sont hypersensibles aux bruits ou aux foules bruyantes. Avertir les élèves des évènements tels que les exercices d’incendie.

Le visuel (la vue)

  • Simplifier la stimulation visuelle en affichant peu de photos sur les murs et peu d’objets sur les tables et les comptoirs. Minimiser les mobiles au-dessus des têtes et les objets qui pendent.
  • Observer si l’éclairage semble faire une différence. Protéger ses yeux ou cligner des yeux est souvent un indicateur que la lumière peut être un facteur. Prévoir un éclairage alternatif, comme une lampe à incandescence sur colonne si les lampes fluorescentes semblent affecter la personne. Faire des essais pour voir si le fait de porter une casquette de baseball en classe fait une différence.
  • Donner des instructions verbales sur un arrière-plan uni. Un arrière-plan uni réduit la concurrence entre les stimuli visuels et permet aux élèves de mieux se concentrer sur l’écoute des instructions.
  • Envisager de disposer les sièges dans un lieu à circulation réduite.

L’odorat et le gout

  • Observer et être conscient de l’hypersensibilité à l’odorat et au gout.