À quoi les difficultés de traitement des informations sensorielles ressemblent-elles?

Les élèves qui ne traitent pas de manière adéquate les informations sensorielles peuvent avoir une variété de difficultés fonctionnelles ou comportementales dans une salle de classe.

Les problèmes sensoriels se traduisent par des difficultés telles que la désorganisation, l’inattention, l’hyperactivité, la confusion, ne pas mener à bien les tâches et la réactivité émotionnelle comme la colère et la dépression.

Les élèves qui éprouvent des difficultés à traiter les informations sensorielles peuvent être trop sensibles (hypersensibles) ou moins sensibles (hyposensibles).

Les élèves qui sont hypersensibles peuvent être :

  • surpris ou couvrir leurs oreilles quand les sons sont forts;
  • accablés par les lumières vives;
  • gênés par certaines odeurs et certains gouts;
  • sensibles au toucher;
  • irrités par certains vêtements ou certaines textures.
 
Les élèves qui sont hyposensibles peuvent :
  • faire preuve de tolérance à la douleur;
  • ne pas sembler conscients de certains évènements dans la salle;
  • rechercher une stimulation sensorielle en gigotant, touchant les choses, mettant les choses dans leur bouche, faisant des bruits ou se balançant d’avant en arrière.

Exemples de difficultés à traiter les informations sensorielles :

L’élève n’est pas en mesure de faire la distinction entre les informations sensorielles pertinentes et non pertinentes. L’élève est visuellement distrait par les illustrations sur les murs, distrait de façon auditive par le ronflement du ventilateur et sent encore le maïs soufflé qui était dans le four à microonde à l’heure du diner. L’élève n’est pas capable de se concentrer sur ses mathématiques, mais observe que l’élève à côté de lui utilise un stylo au lieu d’un crayon.

L’élève ne répond pas à la douleur après avoir coincé sa main dans une porte d’un casier et que sa main saigne et commence à enfler.

L’élève a besoin de bouger à son pupitre, de jouer avec des jouets et de bouger dans son siège afin de concentrer son attention sur les consignes de l’enseignant. À d’autres moments, il sollicite une sensation orale en mâchant son crayon ou ses vêtements.