Gérer les transitions

La planification de la transition est un processus dynamique et continu. Le processus de planification exige la participation des fournisseurs de services communautaires, des parents, du personnel de l’école et de l’élève.

Beaucoup d’élèves profitent d’un cadre qui maintient la continuité et la fiabilité grâce à des routines et des rituels.

  • La programmation d’activités qui se produisent dans un ordre prévisible renforce la maitrise de soi et le sentiment de maitrise de l’environnement chez les élèves.
  • Le passage d’une activité à l’autre peut provoquer l’anxiété et des distractions comportementales chez certains élèves.

 Les transitions font partie de la vie et se produisent tout au long du cycle de la vie.

  • Entrer à l’école, passer d’une année à l’autre et changer d’école sont des transitions courantes chez les enfants.

Il existe deux types de transitions dans les écoles : 

  1. les transitions quotidiennes entre les activités;
  2. les transitions plus importantes entre les classes, les écoles et les programmes différents.

Il peut y avoir jusqu’à 50 transitions dans une journée d’école; il est donc important que les élèves développent des compétences et des stratégies pour gérer les transitions.

  • Les moments de transition doivent être considérés comme des activités en elles-mêmes, ayant un début, un milieu et une fin. Une transition est un évènement qui entraine des changements dans les relations, les routines, les attentes ou les rôles.

Tout élève peut avoir des difficultés avec des transitions. Il est important de planifier les transitions de manière réfléchie afin de minimiser les difficultés.

  • Les décisions relatives à la planification des transitions doivent reposer sur une bonne compréhension de l’élève. Il faut comprendre les forces, les besoins et les buts de l’élève, ainsi que ceux de la famille de l’élève.