Plan de gestion de crise

Bien que l’objectif soit d’empêcher une crise de se produire, il est important de reconnaitre que certains élèves ayant des troubles de comportement peuvent occasionnellement devenir très agités. Lorsque cela se produit, le plan de renforcement du comportement de cet élève devient un outil de gestion de crise. Tout le personnel qui travaille avec l’élève, et peut-être avec d’autres élèves de la classe, doit connaitre et comprendre ce plan de gestion de crise, lequel devrait avoir été élaboré par l’ensemble de l’équipe d’apprentissage, incluant les parents.

L’objectif principal du plan est de définir les étapes pour diminuer la probabilité que le comportement problématique se produise. Un plan doit être en place au cas où les interventions ne seraient pas efficaces.

Si le comportement s’aggrave et nécessite ce plan de rechange, l’équipe doit réexaminer le plan de renforcement du comportement le plus tôt possible afin d’adapter le degré et le type d’intervention personnalisée.

Intervention physique

L’intervention physique est une technique de gestion de crise et non pas une stratégie de gestion du comportement. Les interventions physiques n’ont pas pour but de réduire la fréquence ou la gravité des comportements négatifs et visent plutôt à assurer la sécurité des élèves. Par conséquent, ces interventions ne sont utilisées qu’en cas d’urgence. Les enseignants doivent consulter les administrateurs en vue de déterminer quelles interventions sont autorisées dans leur autorité scolaire, quelle formation est disponible et quelle documentation, y compris la communication avec les parents est nécessaire. Seul le personnel qui a suivi une formation spécifique devrait avoir recours aux interventions physiques. L’objectif devrait toujours être de multiplier les interventions comportementales proactives, afin que l’intervention physique ne soit jamais nécessaire.