Faire face aux comportements - Exemples d'intervention

7. Chercher des conséquences logiques

Les conséquences devraient avoir un lien logique avec le comportement problématique. Par exemple, si les élèves se disputent au sujet d’un livre, le livre est confisqué et aucun des élèves ne peut y avoir accès le reste de la journée. Si le lien entre le comportement problématique et la conséquence n’est pas évident, la conséquence n’est probablement pas logique ni appropriée. Il faut noter, cependant, que chaque comportement n’est pas nécessairement assorti d’une conséquence logique et que les conséquences ne peuvent pas régler tous les problèmes.

8. Utiliser les renvois au secrétariat

ll s’avère parfois pertinent de demander à un élève de quitter la classe et d’aller au secrétariat. Pour que cette stratégie soit efficace, tous les enseignants de l’école doivent comprendre ce qui a été convenu à l’échelle de l’école en ce qui concerne :

  • Les raisons d’envoyer des élèves au secrétariat;
  • La façon de procéder (p. ex., l’enseignant appelle la secrétaire pour l’avertir);
  • Ce qui va se passer à l’arrivée de l’élève au secrétariat (p. ex., l’élève doit s’asseoir calmement et attendre l’arrivée de l’enseignant dans les 20 prochaines minutes pour l’aider à résoudre le problème, ou l’élève doit remplir une feuille sur la résolution des problèmes, dans un endroit tranquille et supervisé);
  • Les rôles et responsabilités du personnel de l’école (y compris le titulaire de classe, la secrétaire d’école et l’administrateur);
  • Les procédures de suivi (p. ex., l’élève remplit une feuille traitant de la résolution des problèmes ou l’administrateur appelle les parents).

9. Utiliser un contrat

Un contrat officiel peut être utilisé pour exiger qu’un élève adopte un comportement positif ou qu’il accepte une conséquence négative comme la perte de privilèges (p. ex., participer aux programmes dans la salle à manger ou à des activités parascolaires).

Un contrat officiel comprend une description des comportements acceptables (et si cela est nécessaire, une description détaillée de ce qui n’est pas acceptable) et il indique les récompenses (p. ex., garder ses privilèges, avoir le droit de continuer à fréquenter l’école), ainsi que les conséquences liées aux comportements négatifs.

Toutes les personnes impliquées concernées prennent connaissance du contrat et le signent. Ces personnes peuvent inclure, entre autres, l’administrateur, l’enseignant, l’élève, les parents et tous les autres membres de l’équipe d’apprentissage de l’élève, comme les conseillers scolaires ou les agents de liaison avec la famille.