Faire face aux comportements - Exemples d'intervention

6. Désamorcer les luttes de pouvoir

Certains des élèves qui se livrent à des luttes de pouvoir sont intelligents et possèdent des habiletés langagières bien développées; ils ont tendance à agir dans leur propre intérêt et ils sont capables de manipuler les autres facilement et de les inciter à la colère. Les luttes de pouvoir peuvent également être déclenchées par un manque de sommeil, la faim ou des problèmes à la maison.

Les luttes de pouvoir visent souvent à distraire la personne en position d’autorité en soulevant des questions secondaires non pertinentes ou en demandant « Pourquoi ? » Répondre à de telles tactiques en évitant d’argumenter et en cherchant plutôt une solution au problème ou en proposant une orientation ou un choix clair.

Pour qu’il y ait conflit, il faut au moins deux personnes; les enseignants peuvent éviter les luttes de pouvoir avec leurs élèves en choisissant de s’y soustraire. Les enseignants doivent apprendre des tactiques de retrait pour gérer les situations conflictuelles de façon calme et professionnelle. Ils peuvent reconnaitre une lutte de pouvoir pour ce qu’elle est et ensuite, si cela est possible, ignorer les tentatives de l’élève d’amorcer une lutte de pouvoir.

Certaines luttes de pouvoir découlent de l’incapacité des élèves à contrôler leur frustration ou leur colère. Dans certaines situations, il peut s’avérer utile d’avoir recours à des activités de soutien bien planifiées qui « interrompent » l’escalade de la colère de l’élève et guident ce dernier vers des activités qui lui permettent de se calmer, comme lire un livre ou utiliser un ordinateur.

À l’occasion, la prévention de la lutte de pouvoir peut avoir été impossible ou inefficace et il peut s’avérer nécessaire de la désamorcer.

Il peut être bénéfique de faire sortir brièvement un élève de la classe s’il s’entête à argumenter ou s’il devient provocant. Par exemple, demander à un élève de travailler à un pupitre placé à l’extérieur de la classe pendant quelques instants peut empêcher le comportement de l’élève d’empirer et de se transformer en une véritable confrontation.