Faire face aux comportements - Exemples d'intervention

3. Poser des questions

Le comportement peut être modifié plus efficacement si l’adulte s’arrête pour poser des questions au lieu de réprimander l’élève. Parfois, le simple fait de poser des questions encourage les élèves à porter des jugements, à envisager les conséquences et à devenir responsables de leurs gestes et de leurs paroles. Finalement, ils apprennent ainsi à réfléchir par eux-mêmes et à tirer des leçons de leurs erreurs.

4. Prendre le temps de parler

Une conversation amicale en dehors du temps d’enseignement peut être une occasion de conclure une entente informelle. Comme bon nombre d’autres stratégies, la conversation amicale peut redonner la responsabilité du comportement problématique à l’élève. L’enseignant et l’élève discutent et élaborent un plan d’action positif; tous deux partagent la responsabilité de sa mise en œuvre. La discussion peut aussi permettre à l’enseignant et à l’élève de rétablir une relation positive.

*Adapté de Barrie Bennett et Peter Smilanich. Classroom Management: A Thinking and Caring Approach, Toronto (ON), Bookation Inc., 1994, p. 291.

5. Créer un espace pour la réflexion

Les équipes sportives demandent un temps d’arrêt pour permettre aux joueurs de quitter le terrain et de reprendre leur souffle, de discuter d’un nouveau plan ou stratégie ou de se ressaisir. Certains élèves qui ne se comportent pas bien ont besoin eux aussi d’un temps d’arrêt, c’est-à-dire de délaisser momentanément les activités de la classe avant de revenir vers le groupe. L’objectif est que l’élève reprenne le contrôle de ses émotions.

Envisager de créer un endroit sécuritaire dans la classe où les élève peuvent se rendre individuellement pour se calmer, réfléchir à leurs choix et, au besoin, formuler un plan avant de rejoindre le groupe.

Exemples d’espaces de réflexion

  • Un pupitre et une chaise dans un coin à l’abri du regard des autres élèves, mais que l’enseignant peut voir.

*Autant que possible, éviter d’utiliser des écrans ou d’autres barrières qui isolent l’élève, puisqu’en plus de nuire à la supervision, ces moyens peuvent s’avérer humiliants ou stressants pour certains élèves.

  • Mettre sur pied un échange entre les classes et envoyer un élève dans un espace de réflexion dans une autre classe. Ceci peut s’avérer très efficace lorsque les camarades de classe de l’élève renforcent le comportement problématique.