Pédagogie d’apprentissage d’habiletés spécifiques

Introduction

Tous les élèves d’une classe ont des champs d’intérêts, des expériences, une maturité, des connaissances préalables et des compétences variés. Par conséquent, les enseignants doivent constamment faire en sorte que les activités d’apprentissage soient suffisamment flexibles pour intéresser tous les élèves. La prise en compte de ces différences ne signifie pas d'offrir un cours différent à chaque élève, mais les élèves ont besoin qu’on leur offre des choix ainsi que des méthodes d’enseignement et d’évaluation différentes.

Beaucoup d’élèves ayant des troubles de comportement ont également de la difficulté avec les travaux scolaires. Leur comportement les empêche d’apprendre et, dans bien des cas, les habitudes de travail et les attitudes concernant l’apprentissage sont une source de difficulté pour ces élèves. Afin de devenir des apprenants émérites et engagés, beaucoup de ces élèves auront besoin de vivre des expériences d’apprentissage positives, rendues possibles grâce à une intervention personnalisée.

1. Choisir un domaine à améliorer

Solliciter la participation de tout le personnel scolaire qui travaille avec l’élève, de même que celle de l’élève et de ses parents. Déterminer quels changements de comportement clés seraient susceptibles d’améliorer l’apprentissage et le comportement de l’élève, ainsi que d’entrainer des conséquences négatives à long terme si aucun changement n’est apporté.

Autant que possible, demander à l’élève d’aider à déterminer les domaines qu’il doit améliorer. Lui poser des questions comme « Quel genre de choses dois-tu faire pour passer une meilleure journée à l’école ? », « Quels types de comportements t’empêchent d’avoir une bonne journée ? », ou « Que peux-tu faire au lieu de cela ? »

2. Définir les objectifs

Déterminer quels comportements scolaires ou sociaux doivent être modifiés afin d’aider l’élève à mieux réussir en classe. L’enseignant et l’élève doivent pouvoir observer et mesurer ces nouveaux comportements positifs ou « comportements souhaités. » Ils doivent être définis clairement et d’une façon que les élèves, les parents et les enseignants comprennent. Selon l’âge et la compétence de l’élève, envisager de définir de deux à cinq comportements souhaités. Autant que possible, utiliser un langage simple et formuler les objectifs à l’aide de mots positifs.