Enseigner la discipline

La discipline désigne la capacité ou la volonté d’acquiescer aux demandes des autres. La discipline et l’indiscipline sont des comportements appris qui ont une fonction pour la personne qui les adopte. 

Il est important que les élèves soient prêts et disposés à se conformer aux attentes sociales de base et aux demandes de base, notamment en ce qui concerne la sécurité et l’inclusion dans un groupe. Par exemple, un jeune élève qui quitte le terrain de l’école pendant la récréation ou qui s’esquive pendant une excursion de groupe porte une atteinte grave à la sécurité. Lorsque des demandes telles que « Arrête. » ou « Viens ici s’il te plait. » sont formulées, les élèves doivent comprendre et agir en conséquence.

Conseils généraux pour l’enseignement de la discipline

  • S’assurer d’avoir l’attention de l’élève. Établir le contact visuel (si cela est approprié avec cet élève) et éliminer les distractions;
  • Communiquer clairement ce que l’élève doit faire. Limiter la conversation et utiliser un minimum de mots pour faire passer le message. Utiliser un langage concret : par exemple, dire « Ramasse les manuels de mathématiques et place-les sur la table. » au lieu de la directive plus vague « Fais du rangement. »
  • Associer des indices visuels aux demandes verbales pour faciliter le suivi;
  • L’enseignant peut se servir de son corps pour entraver ou communiquer, avoir l’air d’attendre ou exprimer par gestes ce qu’il veut. Si cela est nécessaire, une incitation physique partielle peut être utile. Cependant, éviter le recours au contact physique le plus possible;
  • Si les demandes ne sont pas exécutées, demeurer aussi neutre que possible. Ne pas renforcer la désobéissance par de l’attention, des objets tangibles ou une discussion;
  • Essayer de rappeler à l’élève que le fait d’acquiescer à une demande peut donner accès à une activité privilégiée : « Tu commences par ___ et ensuite tu pourras ___. »
 

 

Adapté avec la permission de Karen Bain (juillet 2007).