Créer des circonstances favorables

1. En étant conscient des intérêts des élèves

Créer des circonstances favorables en commençant la journée ou une leçon par des activités comme la lecture d’une histoire. Chaque fois que cela est possible, terminer également la séance d’apprentissage par une activité qui plait aux élèves.

Avant de demander aux élèves de faire quelque chose qu’ils sont moins susceptibles de vouloir faire, commencer par leur demander d’exécuter plusieurs tâches qu’ils aiment dans un délai fixé. Par exemple, avant de leur demander de faire un travail écrit ou d’essayer de résoudre une équation mathématique difficile, leur demander de résoudre une charade au tableau, de partager leurs idées avec un camarade ou de bâtir un modèle à l’aide de blocs mathématiques.

2. En intervenant face à certains comportements

Lorsque certains comportements interrompent constamment l’enseignement, il faut trouver des moyens de les minimiser ou de les éviter. Autrement dit, au lieu d’essayer de modifier le comportement des élèves, essayer de changer sa propre façon de faire.

3. En enseignant aux élèves d'attendre qu'on les aide

Amener les élèves à continuer de travailler pendant qu'ils attendent du soutien, développe l'autonomie et réduit les demandes sur l'enseignant.