Réinterprétation du comportement

Aller de « ne veut pas » à « ne peut pas »

Dans son livre Trying Differently Rather Than Trying Harder (1999), Diane Malbin indique que les enseignants peuvent modifier leur interprétation de la cause du comportement comme étant un manque de volonté (l’enfant ne le fera pas) à un manque d’habileté (l’enfant ne peut pas le faire) et ensuite prendre en compte les défis sous-jacents.
Exemples de changement de perceptions
  • Un exemple pourrait être de ne plus voir l’enfant comme paresseux et démotivé et plutôt, de comprendre que l’enfant essaie vraiment, mais qu’il n’a pas les compétences pour se souvenir de comment faire ou pour parvenir à faire la tâche, voire qu’il est peut-être fatigué de ne pas réussir et a simplement abandonné la tâche pour le moment.
  • Un autre exemple de changement de paradigme serait de voir l’enfant qui résiste comme un enfant qui ne comprend tout simplement pas.

Le tableau suivant est adapté de l’œuvre de Diane Malbin et indique aux enseignants des façons de transformer leur interprétation d’un comportement particulier afin de prendre en compte les difficultés sous-jacentes.

Exemple de changement de perceptions

De voir l’enfant comme suit…           à comprendre que l’enfant… 
« Il ne veut pas »                                 « Il ne peut pas »


Mauvais et agaçant                      A des problèmes, tolère mal la frustration

Paresseux et peu motivé             Fait son possible, en a assez d’échouer

Menteur                                         Raconte des histoires pour compenser ses                                                                                      problèmes de mémoire

Difficile                                          Est hypersensible

Tente d’attirer l’attention             A besoin de contact, d’aide

Agit de manière enfantine,          Est plus jeune
plus jeune que son âge

Agit de façon inappropriée          A des comportements d’un jeune enfant

Ne fait pas d’effort                        Est fatigué ou n’arrive pas à commencer

Méchant                                         Est sur la défensive, est blessé

S’en fiche                                      Ne parvient pas à exprimer ses émotions

Refuse de rester assis                 Est surstimulé
tranquille

Résiste, s’oppose                        Ne comprend pas

Tente de m’énerver                      Ne se souvient pas

Se fait remarquer                          A besoin de contacts, de soutien et d’être rassuré

 


Lorsque l’impact des difficultés vécues par l’élève n’est pas pris en considération, le comportement de l’élève est souvent mal interprété. Par exemple, la raison qu’un élève ne fait pas ses devoirs ne veut pas dire qu’il n’est pas responsable, paresseux ou n’a pas le support de ses parents; l’élève pourrait avoir des difficultés de mémoire ou peut-être qu’il ne peut pas transférer ce qu’il a appris à l’école pour faire ses devoirs à la maison.


Reprenons l’exemple du thème 1 de la présente unité. Le comportement trop physique de Chris a peut-être été mal interprété et donc perçu comme une faute intentionnelle ou une inconduite délibérée plutôt que comme une incapacité de la part de Chris à comprendre les signaux sociaux concernant les limites.