Mise en perspective de la réussite

Comment les autres voient ou aperçoivent une personne aura une incidence sur leur vision de ce que cette personne a fait. Ceci affectera ensuite les comportements de cette personne et les réactions des autres face à ceux-ci. C’est ce qu’on appelle l’effet Pygmalion.

Cette prédiction autoréalisatrice indique que les gens seront à la hauteur – ou dans certains cas « niveler par le bas » – des attentes d’eux-mêmes en fonction des points de vue que les autres ont d’eux.

Les enfants se voient à travers les yeux de leurs pairs, de leurs parents, de leurs enseignants et des autres personnes qui interagissent avec eux.

À travers les yeux des autres, ils peuvent se considérer comme capables, intelligents, charmants et positifs ou inadéquats, pas assez intelligents, impolis et négatifs.

Comment les autres les voient influence la vision qu’ils ont d’eux-mêmes et leurs comportements ultérieurs.

Dans l’exemple de la présente unité :

Misty voit Chris comme un jeune ayant des problèmes de comportement. Donc, le comportement de bousculade a été perçu comme un geste impoli et potentiellement agressif.

Chris a réagi en se montrant à la hauteur de ces attentes (la prédiction autoréalisatrice) en étant impoli et agressif.

D’un autre côté, Bob est perçu comme une personne « cool » ou gentille. Son comportement a donc été perçu comme un geste positif et interactif... et il a répondu de manière similaire.